Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Monsieur le Président DZON Bonsoir,

Il était une fois au cours des débats sur le budget de l'état exercice 2007, le député de l'UPADS BOUSSOU DIAMBOU avait décrié l'existence d'un organe dénommé comité de trésorerie qui est dirigé jusqu'à présent par le Président actuel SASSOU NGUESSO.

A propos, voici mes questions :

1- Que connaissez vous de ce comité de Trésorerie?

2- Son existence est -il légale?

3- Quelles sont les prérogatives du ministre des finances actuel en matière de budget et d'investissement?

4- Quelles critiques faites vous à propos de l'utilisation des budgets alloués aux ministères et institutions de la république

5- Quelles critiques faites vous sur la distribution des dons par les ministres de la république? Ne serait t-il pas possible pour eux d'initier des projets efficients qui pouvaient éradiquer les maux qui sont à l'origine du déficit constaté auprès des bénéficiaires de ces dons?

Merci d'avance pour vos réponses.
Commentaire n° 14 posté par Jérôme MN hier à 20h00
Simeon, moi je ne plein pas les ngangoulou ki vont recevoir des oeufs mais c'est plutot toi ki me fait pitié...t'as encore rien compri de l'authenticité de ce pays qui est le Congo et qui appartien au Congolais mais pas à sassou, si tu crois que le troubadoure de sassou ki ne s'est même pas s'exprimer en français continuera à diriger ce pays, tu te trompe.
C'est sassou ki n'a même pas le CEPE et s'obstine à rester au pouvoir ki merite qu'on lui balance des oeufs. mais tu comprend que des vrais Congolais comme nous sont tellemen civilisé qu'on osera même pas recourir au pratique des abroutis comme simeon zoba premier, ki se fait niquer et aveuglé par sassou,ça se voit que tu viens de fin fond d'oyo et que t'a rien dans ton crane...Mais quoi qu'il en soit la democratie prendra le dessus et votre fin est proche
Commentaire n° 15 posté par mx hier à 19h39
Mon frère Bakoubano bonsoir,

Il est vrai que le désir du changement est réel au Congo, mais ce qui empêche un mouvement populaire derrière l'opposition c'est la peur qui habite beaucoup de congolais car SASSOU a tellement trop fait du mal à ce peuple. Nous qui comprenons ce blocage, nous devons utiliser les moyens et stratégie pour réveiller et conscientiser le peuple. Voilà pourquoi en votre qualité d'évangéliste vous devrier passé à l'action. Par exemple vous pouvez organiser une plate forme des serviteurs de Dieu pour soutenir le Président DZON par vos prières. C'est lui l'homme qui incarne le changement, ne rêvons pas. Je suis tout à fait d'accord avec vous pour que le Président DZON mette Dieu au centre de sa vision et de son combat , je l'ai déjà signifié le mois dernier dans ce blog, qu'il a intérêt d'accepter Jésus comme Seigneur et Sauveur pour qu'il puisse avoir le privilège d'invoquer le règne de Dieu chaque afin de mener à bien son combat. Pour terminer, je le dis à tous mes frères congolais que l'heure est venu où les ténèbres ne règnerons plus sur la lumière au Congo. Celui qui peut détruire les oeuvres du Diable, ce n'est que le fils de l'homme qui est JESUS CHRIST.

Bon courage mon frère et à bientôt.
Commentaire n° 16 posté par Jérôme MN hier à 19h31

BA NGONGOLO  ZOBA, MIYIBI.
vous n´allez pas diriger le congo, les idiots.

Okouesse a raison vous etes des voleurs. restez à Ngamboma.

Nous regroupons des oeufs. Ca me fera plaisir de jeter les oeufs sur dzouon matias. Je l´attends dans ma region. miyibi.

tout le monde applaudit okouesse....
Félicitations okouessé, tu as démasqué les ngangoulous.

 

Commentaire n° 17 posté par Simeon hier à 18h12
cher Sgol,
Les revendications de l'opposition sont justes mais il faut que cette opposition sache que le pouvoir en place ne joue pas dans la même cours de création qu'elle. Aujourd'hui,on constate même sur les sites web officiels du pouvoir, les éléctions ne font pas la "une" alors que c'est dans 4mois.C'est la preuve que M.Sassou sera capable d'organiser des élection à la rache.
L'opposition devrait se servir de leçon sur le scénario 2002, où l'opposition incarnée à l'époque par le respectable defunt Milongo avait pourtant, tant bien que mal exigé des conditions,entre autre le bulletin unique.M.Sassou a fait semblant de les entendre et a gagné du temps en tergiversant, jusqu'au jour où la veille des élections Milongo a décidé de se retirer...
C'est bien de dire que l'opposition pourra prolonger le mondat presidentiel pour garantir une vraie éléction,mais en 7ans ce gouvernement ne s'est pas donné la peine de préparer un meilleur contexte de déroulement des élections, et je le vois mal le faire en 6 mois,1 ou 2ans.
A mon avis la seule vraie piste de l'opposition est la suivante:
Constater tout d'abord que les occidentaux sont les premiers à faire des unes des journaux qd un dictateur africain fraude aux élections.Récemment ont a vu tous les dirigeants occidentaux s'exciter après le passage en force de mungabé en zimbabué..ils sont jamais là, la veille des élections et il est temps que l'opposition joue cette carte pour que l'opinion internationale s'ingère dès maintenant,c'est la seule piste qui peut obliger M.Sassou à se plier...Sinon le scénario 2002 avec au final 91% dès le 1er tour pour Sassou est dores et déjà prévisible, 4 mois c'est déjà demain...
Et que pense le candidat Dzon de tout cela ???

Axium
Commentaire n° 18 posté par axium hier à 16h18
Mon cher Axium,

Merci pour tes questions. En réponse à celles-ci, je dirais qu'un recencement admiistratif permettant de déterminer un corps électoral fiable est possible en 4 mois. Ce ne sont pas les moyens, tant humains que financiers, qui manquent pour réaliser une telle opération. En plus, l'opposition a toujours dit son accord quand à une démarche qui consisterait à prolonger le mandat du Président  au cas où le temps imparti pour asseoir les conditions d'une élection libre, transparente et fiable serait très limité. Tu conviendras avec moi que parmi ces conditions figure LE RECENCEMENT ADMINISTRATIF. Le problème ne se pose pas en terme de délais mais plutôt en terme de volonté. Et c'est cette volonté qui fait défaut au pouvoir de Mpila (du moins pour l'heure car il finira par accepter ce recencement).


Monsieur Axium, c'est effectivement parce que M Sassou n'a encore rien concédé de tout ce que j'ai énuméré dans mon précédent post que j'en ai fais mention. On ne peut demander que ce qu'on l'on souhaite obtenir et non pas ce qu'on a déjà obtenu. M. Sassou semblait minimiser la réaction du PEUPLE et la capacité de L'OPPOSITION à s'unir pour un même objectif comme on l'a vu pendant les états généraux qui se sont tenus du 20 au 22 février derniers. Maintenant que l'opposition est unie, M. Sassou finira par fléchir.

à bientôt

Sgol

Commentaire n° 19 posté par Sgol hier à 15h26
Cher Sgol,
C'est tellement beau ce que tu dis,voir même trop beau que la réalité risque de se comporté en réalité et ben!simplement parce que c'est la réalité.Alors pour t'inviter à mettre du doigt sur cette réalité, je vais te poser juste deux questions:
Déjà je ne sais pas si tu as conscience de cette chose irréversible qu'on appel la course contre la montre! pour ainsi dire:
1- Penses-tu qu'en 4 mois un récensement soit réalisable?
2- Parmis les belles choses que t'as mentionnées, quelles sont celles que le gouvernement de M.Sassou a concédé ?
Là on est dans le concret !!!!

Axium
Commentaire n° 20 posté par axium hier à 14h20
JE PENSE QU'OKOUESSE A TRAVAILLE AU MINISTERE DES FINANCES COMME PLONTON OU A ETE PLONTON A LA BIDC.
IL MANIFESTE SON  MALAISE DE NE PAS ETE EN HAUT DE LA CHAINE ALIMENTAIRE. AUJOURD'HUI APRES AVOIR ECOUTE DES RUMEURS ICI ET LA DANS LES COULOIRS DE CES INSTITUTIONS, ET AYANT ACCES A UN ORDINATEUR DEPUIS PEU, MONSIEUR OKOUESSE VIENT S'EXCITER SUR LE NET AVEC CES SORNETTES POUR DESTABILISER L'EVEIL DES ESPRITS AU CONGO.
IL VOIT LE  DIABLE PARTOUT, SURTOUT EN MONSIEUR DZON.
BREF, IL EST LE SEUL A SAVOIR POURQUOI EN REALITE IL EST CONTRE MONSIEUR DZON, AUTREMENT IL N'IRAIT PAS TOUJOURS FAIRE DU COPIER /COLLER DE VIEUX COURS D'EDUCATION CIVIQUE SUR LE NET.
IL EST SOUTENU PAR DES ILLUMINES QUI SIGNENT, OUS OKIESSE KIA NGUE EWO, MAIS C'EST PAS SUR LE NET QU'ON CHANGE LE CONGO. DE PLUS LE REFRARTAIRE RAPPELLE LES MALADRESSE DE SON MAITRE OKOUESSE SUR L'ETHNICITE. C'EST BIEN, SESORMAIS ILS SONT DEUX A DEVERSER DES ANNERIES EN SE SERVANT DES PROPOS DES AUTRES. PRENEZ GARDE!
DE TOUTES LES MANIERES, LE TRAIN DE LA VICTOIRE EST EN MARCHE. DES ELECTIONS, QU'IL Y EN AI OU QU'IL N'Y EN AI PAS, LA VICTOIRE Y SERA TOUJOURS, SASSOU SERA OBLGER DE S'ASSOIR AVEC TOUS SES FRERES ET SOEURS QUI COMPOSENT L'ENSEMBLE DE LA CLASSE POLITIQUE... LA PERIODE DE TRANSITION SENT A PLEIN NEZ MES AMIS. C'EST SEULEMENT APERS CELLE-CI QUE SASSOU S'EN IRA EPUISE PAR LE POIDS DE LA MALADIE ET QU'ENFIN DES ELECTIONS LIBRES ET TRANSPARENTES SERONT ORGANISES. C'EST A CE MOMENT LA QUE MATHIAS DZON SERA ELU DEMOCRATIQUEMENT PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU CONGO.

RDC
Commentaire n° 21 posté par RDC hier à 12h57
M. Axium,

Je voudrais juste vous rappeler que le combat actuel de l'opposition, et donc du président DZON, est d'obtenir que l'organisation d’une élection présidentielle, libre, transparente, équitable et crédible en juillet 2009. Cela passe notamment par :

- la convocation dans les meilleurs délais par le pouvoir d’une Concertation de tous les acteurs politiques congolais en vue de la signature d’un accord-cadre relatif à l’organisation de l’élection présidentielle de juillet 2009 ;

- l’abrogation du cadre juridique en vigueur en matière d’élection au Congo;

- l’adoption d’une nouvelle loi électorale instituant une Commission Electorale Indépendante (CEI), dotée de la personnalité juridique, jouissant de l’autonomie financière et chargée de toutes les opérations préélectorales, du déroulement du scrutin, de la centralisation, du traitement et de la publication des résultats ;

- la dissolution de la CONEL actuelle, toute acquise au pouvoir et la mise en place d’une commission paritaire d’organisation de l’élection présidentielle, chargée de réaliser toutes les opérations préélectorales et électorales ;

- l’annulation sans délai de l’opération de révision extraordinaire des listes électorales ;

- la réalisation de façon paritaire, d’un recensement administratif spécial pour déterminer un corps électoral fiable ;

- l’égal accès de toutes les sensibilités politiques aux médias publics ;

- le respect du principe de la libre circulation des acteurs politiques et du libre exercice des activités des partis,...

Cher Axium, le raisonnement logique suivant suffira comme réponse à votre question: " Sassou n'organise pas l'élection pour perdre, comme ce n'est pas sassou qui va organiser seul l'léction de juillet 2009, mais plutôt une commision électorale indépendante, DONC SASSOU VA PERDRE''. C'est ce qui justifie d'ailleurs la peur du pouvoir actuel, la peur d'un échec dès le premier tour.


A bientôt.

Sgol


Commentaire n° 22 posté par sgol hier à 12h41
C'est bien beau de challer mais est-ce que vous croyez vraiment que Sassou peut organiser les élection pour les perdre ??

Axium
Commentaire n° 23 posté par axium hier à 10h38
Je voulais répondre à la personne qui a écris:
"On voit comment les Ngangoulous commencent à trembler suite aux interventions d´okouesse..."
Je pensais kon devrait plus parler d'ethnie sur ce blog.Masi je te signale que tous les gens ki soutienne la candidature de Dzon ne sont pas Ngangoulous, moi je suis du sud et c'est même toi ki m'apprend que Dzon est Ngangoulou ce que j'ignorai jusque là...Peut importe la couleur du Candidat moi je soutiendrai celui qui a des couilles pour dire NON à la politique de ton candidat Sassou...et je trouve que celles de Dzon sont bien fixées...Courage Mr Dzon,ne vs laissez pas intimider...
Commentaire n° 24 posté par mx hier à 10h04
L’EXPRESS.fr 14 février 2009.

Merci de prendre connaissance de ce dossier
 Bonjour, je viens par la présente mettre à votre disposition l'enquête sur les biens mal acquis des dictateurs africains. Que Dieu vous bénisse.
L'Enquête sur l'Affaire "BMA" L'affaire "BMA" (Biens Mal Acquis) secoue la FrançAfrique OMAR BONGO ONDIMBA (Gabon) Immobilier : 39 propriétés, dont 17 au nom du Président lui-même. Comptes bancaires : 70, dont 11 au nom du Président lui-même. Voitures de luxe : au moins 9 (montant total : 1 493 444 euros). DENIS SASSOU-NGUESSO (Congo-Brazzaville) Immobilier : 18 propriétés. Comptes bancaires : 112. Voitures de luxe : au moins un véhicule (172 321 euros). TEODORO OBIANG NGUEMA MBASOGO (Guinée équatoriale) Immobilier : au moins une propriété au nom du Président lui-même. Compte bancaire : un compte (Barclays), au nom de son fils. Voitures de luxe : au moins 8 véhicules détenus par le fils (montant total : 4 213 618 euros). OBIANG, SASSOU NGUESSO, BONGO : ces trois chefs d'État Africains possèdent-ils en France des "biens mal acquis"? Ont-ils détourné des fonds publics pour y acheter propriétés et voitures de luxe? A Paris, la justice doit bientôt se prononcer sur les suites à donner à la plainte déposée contre le trio. Un dossier explosif pour ces pays pétroliers. BMA. Trois lettres qui fâchent. BMA pour "Biens mal acquis". La suite est proverbiale - "ne profitent jamais..." - et vise trois dirigeants Africains suspectés d'avoir détourné des fonds publics pour acquérir des dizaines de logements et de véhicules de luxe en France: Omar BONGO ONDIMBA (Gabon), Denis SASSOU NGUESSO (Congo-Brazzaville) et Teodoro OBIANG NGUEMA MBASOGO (Guinée équatoriale). L'inventaire des biens en question est si long qu'il ferait pâlir d'envie nombre d'agents immobiliers et de concessionnaires automobiles. Quant à la liste des bénéficiaires, elle confine au Who's Who Ouest-Africain: outre les présidents déjà cités, il y a là des épouses, des filles, des fils, des neveux, des gendres de présidents... Bref, un aréopage assez relevé pour affoler le Quai d'Orsay, mobiliser l'Élysée et irriter le trio incriminé, pressé que la justice Française mette un terme à cette procédure largement médiatisée. La décision ne tardera pas: la juge d'instruction Parisienne Françoise DESSET se prononcera, début mars, sur les suites à donner à la plainte déposée, à Paris, en décembre 2008, pour "recel de détournement de fonds publics, blanchiment, abus de bien social, abus de confiance et complicités". • Si la juge estime cette plainte irrecevable, l'affaire entrera dans un tunnel procédural à l'issue incertaine. • Si, au contraire, elle la considère comme recevable, ce sera un premier pas - hautement symbolique - vers une enquête approfondie, confiée à un magistrat instructeur, afin de connaître l'origine de l'argent déboursé en France. Au Gabon comme au Congo-Brazzaville, les deux pays les plus touchés par le soupçon, une telle décision serait perçue comme un geste de défiance. Pour en convaincre Paris, les Présidents visés multiplient les avertissements, plus ou moins voilés. Et apprécient sans doute à sa juste valeur la coïncidence d'actualité que constitue "l'AFFAIRE KOUCHNER" Pour mesurer l'ampleur du scandale BMA, il faut revenir en mars 2007 et au dépôt, à Paris, d'une première plainte. Sont alors visés les trois chefs d'État déjà cités, mais aussi le Burkinabé Blaise COMPAORE et l'Angolais José Eduardo DOS SANTOS. Les poursuites émanent de trois Associations: la Fédération des Congolais de la Diaspora, Survie et Sherpa, un groupement de juristes. Leur démarche s'appuie en partie sur un rapport du Comité Catholique Contre la Faim et pour le Développement (CCFD), intitulé "Biens mal acquis... profitent trop souvent". Fort de ces éléments, le parquet demande à l'Office central pour la répression de la grande délinquance financière (OCRGDF) d'enquêter. Les policiers dressent la liste des Présidents et de leurs proches, recensent les adresses Françaises, les comptes bancaires, les voitures, et constituent ainsi un dossier d'une extrême richesse, au propre et au figuré. Les appartements se comptent par dizaines, dans la capitale, en proche banlieue et dans le Sud. Avec une mention spéciale, toutefois, pour le clan Bongo. En septembre 2007, quand l'OCRGDF fait le bilan de ses recherches, le président gabonais et son entourage arrivent largement en tête, avec 39 propriétés. Trois appartements avenue Foch (XVIe)? Bongo. Un sept-pièces boulevard Lannes (XVIe)? Bongo. 219 mètres carrés rue Laurent-Pichat (XVIe), 284 mètres carrés avenue Rapp (VIIe), 125 mètres carrés et 13 garages à Aix-en-Provence? Bongo, Bongo, Bongo... Le joyau de l'inventaire: un hôtel particulier de 19 millions d'euros Sans oublier une propriété niçoise comprenant deux maisons, trois appartements et une piscine. Le joyau de l'inventaire reste toutefois un hôtel particulier (actuellement en travaux) situé rue de la Baume, à Paris (VIIIe). Sa valeur en juin 2007? Près de 19 millions d'euros. Il a été acquis par une société civile immobilière (SCI) dont trois porteurs de parts sont l'épouse d'Omar Bongo et deux de ses enfants mineurs. Le beau-père d'Omar BONGO, le Président Congolais Denis SASSOU NGUESSO, dispose lui aussi - directement ou par ses proches - de pied-à-terre enviables: un appartement de 10 pièces rue de la Tour (XVIe), un autre de 328 mètres carrés avenue Niel (XVIIe)... Ou encore, au Vésinet (Yvelines), la villa Suzette, une demeure de 500 mètres carrés . Pour les trois familles concernées, la liste des voitures de luxe est à l'avenant. Avec, parfois, des conditions d'achat surprenantes. Ainsi, en 2004, l 'épouse du Président Gabonais s'offre une Maybach 57 bleu clair d'une valeur de 326 752 euros, mais le chèque, tiré sur le compte de la Paierie du Gabon (les caisses publiques), est supérieur à ce montant (390 795 euros). Explication: la différence (64 000 euros) est un acompte sur l'achat d'une Mercedes classe E 55 pour sa fille Pascaline, directrice du cabinet privé du président. En 2006, cette même Pascaline fait l'acquisition d'une autre Mercedes (75 558 euros) payée en partie grâce à un chèque (41 370 euros) tiré d'un compte de Me François MEYER, l'un des avocats Parisiens de son père. Me MEYER précise à L'Express qu'il s'agissait d'un "cadeau": "Pascaline est quelqu'un que je connais depuis vingt ans. Chacun sait que je gagne bien ma vie. J'ai quand même le droit de faire ce que je veux de mon argent!" Si complètes soient-elles, les investigations ne suffisent pas à convaincre le parquet d'aller plus avant dans les recherches. Le 12 novembre 2007, la plainte est classée sans suite pour "infraction insuffisamment caractérisée". Sous-entendu: rien ne prouve l'origine frauduleuse de l'argent ayant permis ces dépenses, dont les intéressés eux-mêmes ne font d'ailleurs pas mystère. Les plaignants ont beau assurer que les Présidents ne perçoivent pas des salaires compatibles avec un tel train de vie et que la plupart de leurs proches sont sans profession, le parquet estime, lui, qu'il n'y a pas matière à fouiller. Reste que le dossier est là, avec ses factures, ses virements, ses listes d'adresses. Autant d'informations dont la divulgation agace les chefs d'État mis en cause. Leur colère est d'autant plus grande que l'adversaire ne s'avoue pas vaincu... Une autre plainte, assortie d'une constitution de partie civile, est déposée le 2 décembre 2008 devant le doyen des juges d'instruction de Paris. Cette fois, seuls trois Présidents sont visés: Omar BONGO, SASSOU NGUESSO et Téodoro OBIANG. Ceux sur lesquels il existe le plus d'éléments. "Notre but n'est pas de stigmatiser l'Afrique mais le rapport est accablant" Cette plainte émane d'un citoyen Gabonais, Gregory NGBWA MINTSA, et d'une prestigieuse Association de lutte contre la corruption et le blanchiment: Transparency International (TI). En s'associant à ces poursuites, la branche Française de TI leur donne une crédibilité supplémentaire. La composition de l'organisation laisse en effet peu de doute sur le sérieux de la démarche. Daniel LEBRGUE, Président de TI France, est un ancien Président de la Caisse des dépôts et consignations. Parmi les membres de l'Association figurent Jean-Claude PAYE, ancien secrétaire général de l'OCDE, et Anne-José FULGERAS, ex-chef de la section financière du parquet de Paris. "Notre but n'est pas de stigmat
Commentaire n° 25 posté par LEKOUBE hier à 09h11
Okouesse Vous avez oublié, puisque vous avez une mémoire qui fait défaut que c'est bien en 2008 que ton patron a inauguré le bal à Pointe Noire pour le jet des oeufs. Sassou a fui le face-à-face. Pourquoi n'y retourne t-il plus. Il a reporté la visite à Pointe Noire à 4 reprises, laissant son épouse, notre chère mère aller résoudre les problèmes. Résultat: échec cuisant. De ce côté, nous n'avons rien à craindre. Préparez vos valises pour le Vésinet en juillet.
Pour ne pas oublié comme toi, voici ce que je t'ai promis . Bonne lecture.

Objet : Comment le Cobra Royal alimente ses 112 Comptes Bancaires en France

Bonne lecture

Objet: Comment le Cobra Royal alimente ses 112 Comptes Bancaires en France

 112 Comptes Bancaires en France pour le "Cobra Royal": Pourquoi faire ???

 

Voici une liste non exhaustive des biens mal acquis par Dénis SASSOU NGUESSO dans la ville de Pointe-Noire


1/  Waitoil’s – Société de location du personnel en mer. Son siège est à Pointe –Noire dans l’immeuble de la CNSS. Elle appartient à Judicaël OKEMBA, fille de Jean-Dominique OKEMBA, Conseiller Spécial et neveu du Président SASSOU-NGUESSO.

 

2/  Les bureaux de Congo Assistance au quartier REX à Pointe-Noire.  Cette somptueuse villa est la propriété de Mme. Antoinette SASSOU, épouse du Président SASSOU-NGUESSO.

 

3/  Domaine de 4800m2 situé au quartier Tchaly à Pointe-Noire vers la Raffinerie. Ce domaine appartient à Jean-Dominique OKEMBA, Conseiller Spécial et neveu du Président SASSOU-NGUESSO.

 

4/  INTERIM 2000, Société de gestion du personnel vacataire pour le compte des sociétés pétrolières située dans l’immeuble MIAMBANZILA à Pointe-Noire. Elle appartient à Mme Édith Lucie BONGO, fille du Président SASSOU-NGUESSO.

 

5/  Au Stade Franco Anselmy à Pointe-Noire, société spécialisée dans la formation sportive. Elle appartient à WAMBA SASSOU, fils du Président SASSOU-NGUESSO.

 

6/  SOCOFIN-Société congolaise de financement agréée pour les investissements professionnels. Située à coté du Consulat du Bénin en face de Gras Savoye à Pointe-Noire. Cette Société est dirigée par un fran&cce

Commentaire n° 26 posté par LEKOUBE hier à 08h53

Mr. Okouesse merci de votre courage. On le savait les nordistes ont sabotés le pays. DZON a donné tout l´argent de la BIDC à OTTO avec le soutien de Sassou. Cet argent qui a servi au financement de la guerre de juin 1997. Pour recompenser Dzon,  Sassou le nomma ministre des finances.

C´est interessant. Tout le monde le sait et le dit à basse voix, mais voir qu´il y a des compatriotes qui prennent le courage de leur dire ca en face comme ca c´est très bien. Ca montre que la démocratie est en marche dans notre pays.

On voit comment les Ngangoulous commencent à trembler suite aux interventions d´okouesse qu´ils n´arrivent pas à convaincre.

Nous vous attendont dans nos regions pour la campagne. On vous attend avec les oeufs. Venez battre campagne...


OKOUESSE, KIA NGUÉ EWO .... 

Les congolais te lisent et prennent note.

Commentaire n° 27 posté par Simeon hier à 08h15
Mr Okouessé,
Pauvre Mr Okouessé,
Vous avez été démasqué,
Vous vous êtes fait prendre à votre propore jeu.

Vous vous parlez du crédit de la BIDC mais en réalité vous n'avez ni connaissance de l'environnement fonctionnel de cette banque à l'époque, vous ne comprenez rien du crédit et de tous ce qui entoure un crédit.

Ce qui enchante c'est de voir la candidature de Mr Dzon être trainée dans la boue à partir de cette affaire du crédit.

Mais pourquoi attendez vous demain,? Les acteurs de cette affaire sont encore tous vivant. Otto vit encore, Dzon l'est aussi et les autres le sont également. Pourquoi voulez gardez votre bombe atomique?

Vous témoignez encore de haine à l'égard e Mr Dzon.

Gardez votre bombe contre Mr Dzon.

mais la réalité est vous êtes un affabulateur, vous ne maîtrisez rien de ce que vous dites.

Et les grièves que vous contre Mr Dzon c'est juste cette affaire de crédit que vous n'avez pas expliquer ni apporter les élements?

Vous avez un problème d'ordre mental qu'il vous règler, alors pensez y.
Tchao
Commentaire n° 28 posté par La parole hier à 03h59

Je suis étudiant congolais à l'université de XXXX aux Etats-Unis d'Amérique. Mon jeune frère lui aussi étudiant à Moscou m'a communiqué l'adresse du blog de Monsieur DZON Mathias. J'y ai accédé et j'ai découvert de très bonnes choses et des énormités de la part de certains boukouteurs du pouvoir actuel, genre de ces sieurs Okouesse et BAWA NA MESO MESO MA KOKO si ce n'est pas déjà la même personne. J'ai seulement conclu que s'il n'est pas idiot, il est bête. Il est certain qu'il a des comptes à règler personnellement avec Monsieur Mathias DZON. S'il en est le cas, je pense que c'est pas le lieu indiqué de revendiquer les réparations. Dans le cas contraire, il ignore tout de son candidat SASSOU NGUESSO et de sa famille. A mes yeux, il y a lieu de s'interroger sur la relation entre la famille de l'imposteur SASSOU, sa famille et le Congo, notre cher beau pays. Pour sa gouverne, je mets à sa disposition cette enquête que l'on vient de me communiquer par le net à la fin.

 
D'autre part, je trouve inspirée l'analyse de Monsieur BAKOUBANA et les autres. Elle nous apprend beaucoup sur la nature spirituelle de celui qui nous dirige depuis la mort de NGOUABI. Blague à part, je crois qu'il faut méditer sérieusement sur ce message. Il y a là des révélations que les gens comme Okouesse et autres refusent d'accepter à cause du grand mur de Mpila qui les sépare de de nous.

Bonne lecture Monsieur Okouesse.

Objet : Comment le Cobra Royal alimente ses 112 Comptes Bancaires en France

 

Bonne lecture

Objet: Comment le Cobra Royal alimente ses 112 Comptes Bancaires en France

 112 Comptes Bancaires en France pour le "Cobra Royal": Pourquoi faire ???

 

Voici une liste non exhaustive des biens mal acquis par Dénis SASSOU NGUESSO dans la ville de Pointe-Noire


1/  Waitoil’s – Société de location du personnel en mer. Son siège est à Pointe –Noire dans l’immeuble de la CNSS. Elle appartient à Judicaël OKEMBA, fille de Jean-Dominique OKEMBA, Conseiller Spécial et neveu du Président SASSOU-NGUESSO.

 

2/  Les bureaux de Congo Assistance au quartier REX à Pointe-Noire.  Cette somptueuse villa est la propriété de Mme. Antoinette SASSOU, épouse du Président SASSOU-NGUESSO.

 

3/  Domaine de 4800m2 situé au quartier Tchaly à Pointe-Noire vers la Raffinerie. Ce domaine appartient à Jean-Dominique OKEMBA, Conseiller Spécial et neveu du Président SASSOU-NGUESSO.

 

4/  INTERIM 2000, Société de gestion du personnel vacataire pour le compte des sociétés pétrolières située dans l’immeuble MIAMBANZILA à Pointe-Noire. Elle appartient à Mme Édith Lucie BONGO, fille du Président SASSOU-NGUESSO.

 

Commentaire n° 29 posté par LEKOUBE hier à 00h54

Okouesse, ton dernier post est tellemen pétri de confusion que personne ne peu le comprendre.Je te pari que même en le relisant toi même tu pourra pas le comprendre.Ecoute : tu peux continuer à prendre ton chanvre mais de grâce, enlève les graines, ça ira bcp mieux.
Quand tu mentionne XXX c'est de Sassou qu'il s'agit ?pourquoi t'as honte d'écrire son nom? pourtant t'es pas le seul, il fait honte à tous les Congolais mais tu te tape qd même le luxe de venter les mérites de ton XXX.Ce type qui est Sassou n'a aucun mérite, il veu faire du Congo un empire et une propriété de la famille Nguesso...et pour les ptes routes en construction ki t'impréssionne, laisse moi te dire, vu que personne n'assurera l'entretien, elles redeviendront inpraticable, la preuve palpable est que la mairie de bzv ne dispose d'aucun moyen pour entretenir ces routes encore moins l'assainissemt de la ville.
Mr oukouesse, il est temps que ton candidat sassou laisse le pouvoir au gen fait pour ça.A ma connaissance il y a des rivières à oyo, qu'il retourne faire la pêche...en 25ans de reigne se président n'a jamais assisté à un debat intellectuel à la télé...c'est pour dire kil nous représente pas du tout mais au contraire il nou enleve la fierté d'etre Congolais.SASSOU DOIT PARTIR tampi pour son neuveu okouesse.

Commentaire n° 30 posté par mx avant-hier à 22h54

O KIESSI,  mon frère il faut arrêter le chanvre  ce n’est pas bien pour la santé mentale. Franchement, je ne comprends pas comment tu mélanges tes  copier/coller, mais tu dois arrêter de fumer  mon frère, c’est un conseil amical. Moninga tika likaya eza mabé.

  

Alternance,

 

Commentaire n° 31 posté par Alternance avant-hier à 20h18
OUKOUESSE EST UN FARCEUR
Commentaire n° 32 posté par ... avant-hier à 17h50
Mr. La Parole,

L´avantage d´un débat sur Internet est que la spontanéité ne fait plus obstacle. Dans la mésure où l´on dispose de tout le temps pour préparer et rédiger son intervention. Le seul obstacle n´est autre que son propre Quotien Intellectuel et sa maitrise du clavier.

Ainsi Mr. La parole, j´espère que dans vos prochaines interventions vous seriez plus objectifs, sans émotions, ni nervosité. Si le dossier vous échappe vous pouvez faire recours aux connaissances de votre équipe.

La diférence avec DZON, est que ce dernier doit supporter et repondre à toutes les interventions tandis que moi, je suis entrain de débattre avec vous. Les autres interventions m´interessent très peu.

"L´expérience dit-on est la meilleure de chose qui malheureusement arrive par après".
Elle peut cependant etre utile à celui qui sait reconnaitre ses erreurs dans le passé, les avouer, assumer, demander pardon et se les interdire dans le futur. C´est la notion de la repentance.

Celui qui relativise ou refuse ses erreurs se moque de la charité..
Il n´a rien appri de son passé et par conséquent impossible de se projeter dans un futur commun avec une telle personne.


Vu le fait que:

1) vous etes incapable de donner quelques éléments positifs du
    bilan de Mr. DZON à la tete de la BIDC.

2) Vous relativisez l´affaire du crédit, en disant que vous ne
    connaissez pas les points negatifs du passage de M. DZON à
    la tete de la BIDC

3) Vous m´envoyez aller demander à XXX et Lissouba pour
    connaitre les raisons qui poussèrent M. Dzon en exil

je conclu le débat sur le sujet BIDC avec un constat amer que vous aviez la ferme volonté de vouloir à tout prix y accéder à la magistrature supreme de notre nation avec un passé sombre.

Je ne suis pas le juge d´instruction, moins encore procureur de la république donc loin de moi, l´intention de justice à l´égard de votre candidat. Je ne mettrais aucun document à ma disposition sur ce sujet sur Internet.
Mais il s´agit d´une bombe à retardement qui pourra à chaque instant de l´histoire s´éclater, car nombreux sont des journalistes qui atendent la venue réelle de la democratie dans notre pays pour rédiger son histoire réelle. En ce moment la vrai justice triomphéra dans notre nation.

Vous n´aviez aucune idée de ce que coute actuellement un document sortant de l´archive nationale congolaise sur le marché. Je constate que cette réalité vous échappe...

Voyez comment le vent de la démocratie sur l´Afrique
profite à tout le monde


Les hommes politiques qui on fait l´histoire des nations africaines se regroupent aujourd´hui en parti politique pour vouloir continuer à satisfaire leur soif.

Les journalistes avertis se bousculent pour s´acheter les documents sur leur passage dans les institutions républicaines afin qu´un jour justice soit fait. Justice sans laquelle il nous sera impossible de batir une Afrique nouvelle.

Les peuples africaines pourront jouir de la justice, de la liberté et découvir la vraie histoire de leur continent.
L´argent des africains quittera les trésors occidentaux pour regagner les trésors africains et les terres africaines seront transformés en enfer terrestre pour tous les méchants qui aujourd´hui sont encore les seigneurs d´afrique.

Débat clo!!!


XXX= l´homme par qui le scandale DZON arriva dans l´histoire
            du congo!!!! 
           
             l´homme par qui le bonheur frappa à la porte de DZON !!!

            L´homme par qui le congo deviendra
            PPTE (Pays Petrolier Très Endetté)

L´homme sans lequel
- Les enfants du congo iront tous aujourd´hui à l´école
- Les diplomés congolais auront aujourd´hui chacun un emploi
- Les filles et fils du congo seront aujoud´hui bien traités dans
   leurs hopitaux modernes
- Le système bancaire congolais sera opérationnel
- Les universités congolaises seront aujourd´hui modernes
- Les infrastuctures routières du congo seront aujourd´hui
  praticables

Hélas, parceque DIEU a voulu que cet homme soit congolais... Pour que les congolais rentrent dans le désert...

Puisque DIEU est DIEU, le temps viendra où il voudra aussi qu´une autre personne soit congolais... pour que les congolais sortent du desert...

Avec mon intelligence humaine, je ne peux pas croire que cette nouvelle personne soit l´un des amis de la première personne. Ne dit-on pas que les amis de mes amis sont mes amis ? ou encore, on ne chasse pas le diable par le diable ?????


BAWA NA MESO...
                        MESO MA KOKO
Commentaire n° 33 posté par JP OKouesse avant-hier à 17h40

« BAWA NA MESO...
                        MESO MA KOKO » est un espion du pouvoir, c’est normale qu’il pense comme les chiens de garde du pouvoir.  Leur credo est connu. Si on est pour la victoire au premier tour de Sassou, suite au bourrage des urnes avec les 500.000 voix de réserves, alors on est pour la paix et la tranquillité des esprits. Par contre, si on exige une élection transparente, consensuelle et équitable, alors on est pour la guerre. C’est dans ce cadre que des vieux crocodiles de la politique congolaise ( YOMBI, OKOLELA, MOUKOUEKOUE, TAMBA TAMBA et GANAO) ont repris du poil de la bête pour sauver le pouvoir de Sassou, sous prétexte de sauver  la paix chèrement acquise, mais en réalité ils vendent leur âme moyennant les  pétrodollars pour assouvir leurs petits désirs libertins et garantir leurs vieux jours.

 

« BAWA NA MESO...
                        MESO MA KOKO ». Il n’ y aura pas la guerre au Congo. Vouloir des élections libres n’est pas synonyme de recherche de la guerre. Le Congo n’est pas une propriété des NGUESSO. Les guerres au Congo sont une émanation de SASSOU, il veut faire croire au congolais qu’après lui c’est le déluge. Mais cette fois ci, après son départ annoncé pour juillet 2009, il ne pourra plus nuire la République. Il ne sera plus dérangé dans son sommeil, car ledit sommeil sera paisible et profond, il  se terminera dans la quiétude et la solitude à Rabat où il séjourne maintenant depuis près d’un mois. Histoire de rendre la politesse à son aîné et modèle Mobutu SESEKO.

 

Je pense que notre éminent Juriste Michel NTSANGATA pourrais nous faire une petite analyse sur la vacance du pouvoir au Congo. En effet, je voudrais savoir si le Président de la République peux rester plus de 45 jours à l’extérieur du pays pour convenance personnelle ?

 

Astaicon_lol.gif

Commentaire n° 34 posté par Asta avant-hier à 17h17
Mr Okouessé,
c'est avec un grand plaisir que je constate que vous êtes revenu au débat.
Voyez, vous me demandé de changer la couleur de mes posts pour que vous suivez le débat, c'est une bonne mais est ce que vous vous imaginez les efforts que doit faire Mr Dzon de trouver dans tous ce qui se déversent sur ce blog qui pose la question et se borne aux critiques?

Vous êtes vraiment sans manière, mais qui vous a dit que Mr Dzon était un agneau? d'où tirez vous ce genre de choses.

Mr Okouessé mais ou avez lu que Mr Dzon qui n'est lui même pas un militaire ni un chef d'une milice souhaite une situation similaire à celle de juin 1ççè?

Prenez vous au moins le temps de lire les informations politiques sur le Congo?

Ne savez vous donc pas que la concertation des acteurs politiques nationaux pour trouver un compromis sur l'organisation apaisée, transparente et libre du prochain scrutin présidentiel est ce que demande  Mr Dzon, son parti et bien d'autres formations politiques?

Mr Okouessé, mais quelle éducation avez vous? Est ce le fait de vous dire que la griève que vous avez contre Mr Dzon sur son passage à la BIDC n'est pas fondée est une raison pour que vous me demandé le bilan de plus de 9ans à la tête de cette banque?

Mais avant de demander le bilan d'un DG d'une banque, il faut d'abord savoir ce que s'est qu'une banque, savoir dans quelle catégorie de banque évoluait celle-ci, avant de se poser la question de savoir si elle à bien fait son travail.

Mr Okouessé, c'est la loi de la nature, le positif cohabite continuellement avec le négatif, c'est qui crée l'équilibre. Même les grosses boite du monde ou plotôt les patrons de ces boites ont au moins une fois dans leur carrière de patron, pris des décisions contestable, je ne vois donc pas pourquoi mr Dzon devrait y échapper.
Mais cela dit, je ne connais pas vraiment les points négatifs de Mr Dzon sur son passage à la BIDC. Si vous en connaissez, dites les nous mais pas le crédit à cet homme d'affaire. L'affaire du crédit, je l'a connais bien.

Mr Okouessé, Mr Dzon n'a jamais eu des ennuis avec la justice ni sous Lissouba, ni sous Sassou. Si vous dites le contraire, alors dites nous également dans quelle affaire et quel en été le juge d'instruction du dossier.

Les raisons de l'exil de Mr Dzon, allez les demander à OTTO, à Lissouba et les autres sbires de son pouvoir.

Mais je confirme que ce n'est pas une affaire judiciaire qui a poussé mr Dzon en exil.

Pour vos conseils, je voudirais  que c'est impoli de qualifier ses compatriotes d'abeilles pour la simple raison qu'ils ne partagent pas vos points de vues.

Mr Okouessé,  faites un effort de faire avancer le débat.
Merci et à bientôt
Commentaire n° 35 posté par La parole avant-hier à 15h18
Mes chers compatriotes et chers blogueurs,
Je me félicite de ce que sur ce blog les arguments des uns et des autres concourent à baliser les chemins encombrés pour permettre à celui que Dieu a déjà choisi pour le Congo d’accéder au trône de son Père. Je cite Mathias Dzon. Ce n’est pas parce que certains d’entre vous ne vont pas à l’église tous les dimanches que les actes qu’ils posent et s’ils plaisent à Dieu que ce Dieu ne les écoute pas ou qu’Il ne vienne pas à leur secours ? Tous sont des enfants de Dieu, car tous nous sommes sa créature. Même Sassou Nguesso est sa créature. Mais ce que Dieu par son Fils Unique Jésus-Christ, notre Seigneur bien-aimé nous recommande, c’est d’être juste, de suivre ses commandements et de vivre selon le plan d’amour, de paix et de bonheur qu’il a prévu pour chacun de nous sur terre. De même, Il nous enseigne que notre combat est spirituel et non charnel. Et « les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles, elles sont puissantes par la vertu de Dieu pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ ». 2 Corinthiens 10 : 4-5. Autrement dit, Sassou Nguesso, en tant que créature de Dieu n’est pas mauvais en soi, mais c’est ce qui est en lui, dans son for intérieur et qui le possède totalement et dont il a des difficultés de s’en débarrasser, parce que hautain, orgueilleux, matérialiste, cœur dur, trop suffisant et manque d’humilité. Est-ce pourquoi, il commande aux hommes sans aucune religiosité. Lorsqu’on est dans la condition qui est la sienne, on refuse de s’humilier, encore moins de se repentir publiquement. Dans ce cas, on sert un autre maître et on devient son instrument. On ne sert plus Dieu qui t’a confié cette autorité pour conduire ses brebis vers la terre promise. Si vous ne me croyez pas, dites-moi alors, pourquoi il a du mal ou refuse t-il de s’asseoir avec les autres afin de mettre en place des conditions permissives d’une élection transparente, libre et consensuelle quitte même à la perdre ?

Ma contribution est spirituelle, elle n’est pas matérialiste. Cela ne veut non plus dire que d’autres frères qui mènent ce combat sur le plan politique, économique, social et culturel s’inscrivent en faux devant notre Dieu. Non, pourvu que cela plaise à Dieu. La bible nous recommande parfois de nous faire violence pour exiger ce que nous voulons avoir. Nous exigeons une élection libre et transparente, et une CEI.

Chers blogueurs, croyants et non croyants, chrétiens ou musulmans, etc., partout où vous êtes, si l’occasion vous est donnée de rencontrer Monsieur Sassou, dites-lui d’accepter le dialogue avec les autres membres de la classe politique congolaise, pour que les élections de 2009 se déroulent sans heurts, sans intimidations sans violence, ni terrorisme intellectuel, sans enlèvements, sans arrestations et séquestrations, ce serait une très bonne chose aux yeux de Dieu. On fera échouer le plan du Diable qui veut à tout prix que le sang des congolais coule de nouveau. Car, on ne peut multiplier les initiatives de paix et faire et agir dans le sens contraire. Dieu n’est pas dupe.

Le Président Sassou devrait aussi comprendre que l’entêtement ne sert à rien devant Dieu. Dieu est souverain et personne n’a le droit, ni le pouvoir de le défier. Sa colère est une catastrophe. Dieu n’est jamais du côté du plus fort, de ceux qui servent Mammon. Il est toujours du côté des plus faibles, des hommes humbles. Quoiqu’il en soit, Dieu va créer des conditions indispensables dans les quatre mois qui restent. N’en douter point. Il est souverain, maître des temps et des circonstances. Je voudrai terminer ce propos en émettant un vœu à l’endroit du futur Président du Congo Mathias Dzon. Quand vous aurez accédé à vos fonctions présidentielles, accordez une part importante de votre exercice, de votre commandement à Dieu, notre Seigneur, car avec lui, il fera rayonner votre pouvoir dans le temps et dans l’espace. N’ayez aucune crainte. C’est votre droit d’exiger ce que Dieu vous a déjà donner mais que Satan veut confisquer. « Yes ! Ensemble nous changerons le Congo ».

M. Bakoubano
Commentaire n° 36 posté par Bakoubano avant-hier à 12h34
Mr okouesse,bonjour,
j'ai essayé de visiter d'autres sites interessés par le CONGO,mais votre omniprésence n'est pas aussi manifeste que sur ce site spécifique sur lequel loisir vous est fait d'étaler toutes les inepties possibles.Il ya bien lieu de penser que de sassou, vous avez reçu mission de nuire et salir l'image de Mathias DZON à moins que vous soyez un vicieux pervers et provocateur .
sassou engrange chaque jour au moins 1 milliard de francs  cfa par mois générés par la location de nombreux batiments spoliés à l'Etat congolais,les fonds de souverainté,les abonnements et autres avantages liés à l'exploitation de pétrole,les intérêts sur les prêts gagés et autres libéralités.Avec autant de ressources,il ya d'énormes moyens à disposition pour s'acheter les services de quelques indigents comme vous ,alors bon boulot
Michel NTSANGATA
Commentaire n° 37 posté par Michel NTSANGATA avant-hier à 12h30

Après avoir frisé le ridicule et être devenu la risée du blog, en postant un tas de balivernes, M. OKOUESSE, revient au bon sentiment, il ne se lance plus dans des diatribes «  sans queue, ni tête ».
M. OKOUESSE, je pense que vos quatre questions seraient bien destinées au candidat, mais compte tenu des inepties que vous avez  postées ces derniers jours, je ne crois pas que ce dernier jugera utile de vous répondre. On constate que vous avez pris une journée sabbatique pour mûrir un peu, car  franchement vos posts étaient pitoyables. Mais bon comme aimait bien le dire notre regretté Monseigneur KOMBO « seuls les imbéciles et les morts ne changent pas », on peut vraisemblablement penser que vous avez changé, compte tenu du fait que vous poser des questions justes qui servent au débat constructif.
 Même si vos questions sont directement destinées à la « parole », celles-ci étant mises en ligne sur ce blog, je peux me permettre de donner qqs éléments de réponses quitte à me faire compléter par un autre blogueur qui détiendrait également d’autres éléments de réponses.
 1-      Le Bilan Positif de M. DZON à la BIDC: La BIDC faisait partie d’un grand groupe Africain d’une vingtaine de banque appelé la Méridien- BIAO. En 90, toutes les banques de ce groupe avaient fait faillite à l’exception de la BIDC. Cet exploit  valut à M. DZON le mérite d’être classé parmi les meilleurs managers Africains dans les classements annuels réalisés par le bi mensuel Jeune Afrique. Un autre élément qui pourrait vous rassurer : ce dernier n’a pas été relevé de ses fonctions par le premier ministre André Milongo pendant la transition, encore mois par le Président Lissouba en 92. Si vous n’êtes pas très jeune, vous saurez qu’après la fin du règne de SASSOU I, la plus part des dirigeants des grandes entreprises d’Etats avaient été tout simplement remerciés. En fin, l’opération d’acquisition de la BIDC en 2001, a s’est faite sans casse sociale, moins de 10% des agents licenciés ( la plus part en fin de carrière) et totalement indemnisés. La nouvelle Banque a d’ailleurs recruté beaucoup de jeunes agents pour inverser la pyramide d’age. Cet un exploit lorsqu’on connaît le sort des autres entreprises d’Etat que j’ai même cité dans mon précédent Post. 
2-      Le Bilan Négatif de M. DZON à la BIDC: Comme tout dirigeant d’une grande structure, ce Monsieur a probablement commis des erreurs de gestion, certainement dans l’octroi de certains crédits à des entreprises pas très saines. Des exemples similaires on les découvre maintenant avec la Crise financières internationales sous le vocable «  produit toxiques ». Vous avez parlé dans un de vos précédents posts de « crédit mammouth », peut être que ce crédit fait partie des erreurs de gestion de M. DZON. Dans tous les cas, je n’imagine pas un seul instant que ce Monsieur est pu diriger une banque pendant plus de10 ans sans s’être égaré sur certaines décisions managériales. Sans en avoir des preuves tangibles, je pense que des erreurs de gestions ont été commises, raison pour la quelle, il a probablement souhaité se retirer dignement, car il n’est pas de coutume pour un Cadre congolais de poser sa démission, lorsque la situation l’exige dans l’intérêt du pays. 

3&4 ennuis judiciaires et exile de M. dzon
 A ma connaissance M. DZON n’avait pas des ennuis avec la justice congolaise, puis qu’après son départ de la BIDC, il exerçait son métier de banquier dans sa structure d’origine : la BEAC. Il occupait notamment une fonction de Fondé de Pouvoir à Pointe-noire. Il a quitté le Congo, en raison du climat d’insécurité prémisses à la guerre de  97. Ce monsieur c’est d’abord rendu à Libreville  avec un ordre de mission de la BEAC. Arrivée à Libreville, il a sollicité une affectation au siège de la Banque Centrale à Yaoundé, en raison de certaines menaces anonymes dont-il avait fait l’objet.  Devant le refus de sa hiérarchie, d’accéder à sa doléance, il a quitté la Banque pour se rendre en exil forcé à Paris.
Mon cher OKOUESSE, j’espère avoir partagé les infos dont je dispose dans l’intérêt du débat et de la critique constructive. 

 

Commentaire n° 38 posté par Alternance avant-hier à 09h15

M. La parole,

Merci de votre réponse comme toujours à la taille de votre sagesse. C´est avec plaisir de constater que M. DZON dispose aussi de tetes dans son camps.
 
Je suis obligé de parcourir les cris de vos oiseaux pour trouver vos interventions. Si vous pouvez changer la couleur de vos ecrits, je vous serais très reconnaissant, car cela me permettra de gagner plus du temps.
 

Conseil
disciplinez vos abeilles ou encore donnez leur de l´argent qu´ils ont besoins et fermez les dans vos placards. Je pense que pour la campagne de votre candidat, ils ne vous serviront pas à grand chose. Le congolais ne s´attendent pas à revivre la situation du 5 juin 1997. Raison pour laquelle, le débat

, le dialogue sincère entre toutes les forces politiques et la société civile devront etre les instruments fondamentaux.

Revenons à notre sujet actuel: La BIDC
Vous notifiez que ce crédit a été octroyé conformément aux règles bancaires en vigeur avant la conférence nationale. Chose que d´aucun ne pourra contredire. Brèf, avec cet argument vous voulez me faire comprendre que M. DZON en sa qualité d´agneau avait bien fait son travail.

Très bien, dans ce cas, il me reste juste quatres questions à ce sujet:

1ere question:  Quels sont selon vous les points positifs du bilan
                       de M. DZON à la tete de la BIDC ?

2ème Question:
brieferiez vous aussi les points negatifs?

3ème Question: Quelles sont les raisons reélles qui avaient
                        poussé M. Dzon à l´exil ?
 
4ème Question: Connaissez vous l´origine des ennuis de
                        M. DZON avec la justice congolaise sous le
                        mandat Lissouba?


BAWA NA MESO...
                        MESO MA KOKO

Commentaire n° 39 posté par JP Okouesse avant-hier à 04h51
T'inquiete le MESO MA KOKO a compris par lui même qu'il n'as aucune crédibilité, et tout le monde a fini par pigé que c'était un envoyé de Sassou et ça l'a discrédité de plus bel...BYE BYE Mr OKOUESSE...
Commentaire n° 40 posté par mx avant-hier à 00h30
Qui sait où est passé « BAWA NA MESO...
                        MESO MA KOKO »? icon_lol.gif
Commentaire n° 41 posté par Asta il y a 3 jours à 23h41

LAISSEZ OKOUESSE, SI IL AVAIT DU REPONDANT IL AURAIT DEJA REPONDU. LA IL CHERCHE DES ARGUMENTS SUR INTERNET OU CHEZ DES CITOYENS CONGOLAIS PLUS INSTRUITS ET PLUS INFORMES QUE LUI. 

CE SITE EST L'ILLUSTRATION MEME DU DESIR DE CHANGEMENT DANS NOTRE PAYS ET DE L'EVOLUTION DES MENTALITES.

MERCI A TOUS,
MERCI AU PERSIDENT DZON,
MERCI POUR LE CONGO.

RDC

Commentaire n° 42 posté par RDC il y a 3 jours à 19h10

Bonjour tout le monde,
J'ai reçu un mail via une liste de diffusion,qui m'a permis de découvrir ce blog.C'est bien que les hommes politiques apprennent à s'ouvrir au peuple de cette façon.Peut être, pourriez vous diffuser ce même mail à tous vos contacts.

--------------------------------------------

OBJET:UN AVENIR EST POSSIBLE POUR LE CONGO

Je ne connais pas cet homme.Pourtant beaucoup de choses négatives se disent sur son statut d'ex ministre de finances.
Mais une chose certaine quand ne peut pas contester en lui, est que cet homme est un grand économiste formé dans les
plus grandes universités du monde...et comme le destin s'y mêle, le congo a simplement besoin d'une économie debout.

C'est vrai qu'on ne veut plus croire en la politique.Mais sachez que pour ne pas revivre le scénario Mungabé en zimbabué,
l'union européenne a dores et déjà promis des garanties au Congo afin d'obtenir une élection juste et équitable.
Je ne connais pas cet homme mais parce que j'aime mon pays, et dans le seul but de voir autre chose que Sassou,
je franchi le pas de soutenir cet homme car c'est le seul capable d'inquiéter Sassou aux élections.
Mais j'en sais un peu plus sur lui à partir de son blog : www.mathiasdzon.com,
la discussion est ouverte avec le candidat et j'ai eu la possibilité de glisser quelques critiques, parce que c'est ça la démocratie.
Alors si tu crois au mot "CHANGEMENT" transfert ce mail au maximum de tes contacts car c'est l'avenir de notre chèr pays qui est en jeu.

VIVE LA REPUBLIQUE, VIVE LE CONGO !

Commentaire n° 43 posté par axium il y a 3 jours à 13h33

C'est bien d'avoir la fois en Dieu mais soyons plus réaliste et reclamons des garanties d'une éléction juste et équitable.Pas de recensement à l'horizon rien de concret sur ce plan.Mr Dzon n'avez vous pas l'impréssion de paguailler dans le vide ?que comptez vous faire sur ce plan?

Commentaire n° 44 posté par xoxo il y a 3 jours à 12h29

Salut,

 

Moi également je ne comptais plus répondre à JP OKOUESSE alias « O KIESSI, IKEA », mais ce dernier à balancer un tas de balivernes ces dernières heures sur ce site que j’ai été obligé d’intervenir pour mettre à nu ce spécialiste du raccourci intellectuel. Je pense que ce monsieur n’osera plus  mettre en ligne une de ses inepties dont-il a le secret. Mais comme vous le savez, malgré la pénurie d’eau dans le pays, l’Ö Kiessi coule toujours, Par conséquent, je ne serai pas surpris qu’il revienne encore nous divertir avec ses stupidités.


Je profite de ce mail pour questionner le Président DZON sur les actions futures de l'opposition unifiée.  On nous a dit que l'opposition a transmis une correspondance au Président Sassou. Avez-vous des échos du coté de Mpila. Qu’en est-il de l'audience sollicitée auprès du Président Sarkozy.

 

Alternance

Commentaire n° 45 posté par Alternance il y a 3 jours à 12h25
Mosieur le Président,
Je me permets  de vous appeler ainsi parce que Dieu vous a déjà choisi comme Président de la République du Congo. L'onction divine est sur vous et vous le savez bien que moi. Votre future victoire qui sonne aux yeux de nous autres chrétiens constitue une élevation, car lui-même, Jésus-Christ a dit "toute autorité vient de lui, car le pouvoir lui a été donné par son Père aux cieux comme sur la terre ". Monsieur Sassou Nguesso a trahi le serment avec Dieu, car il s'est fait ami de Satan, partisan du sang et de la violence. Il sème la mort, la violence, le mensonge, la haine, la désolation dans les familles, partout, sous son règne, etc. Notre Seigneur nous enseigne que Satan est venu pour voler, dérober et détruire. C'est ce que Sassou a fait. Malin et très rusé, il s'est enrichi, lui, ses enfants, sa famille et ses amis. Mais il a oublié que rien n'est caché sous le soleil. Est ce que les Congolais ne se rendent t-ils pas compte de l'état actuel de notre pays pour lui donner encore le pouvoir pour 7 ans de plus? Je les invite à lire et à relire la bible, chaque fois que celà est nécessaire pour comprendre certaines choses qui, pourtant se déroulent sous nos yeux chaque jour. Le profane dit qu'on ne jette la pierre que sur un arbre qui porte des bons fruits. Il est vrai Monsieur le Président, "ils te feront la guerre, mais ils ne te vaincront pas... je te délivrerai de la main des méchants, je te sauverai de la main des violents". Jérémie 15: 20-21. Ces gens là n'ont pas de coeur, ils se nourissent de sang comme si le sang des enfants du Pool et des autres régions de la Bouenza, des Plateaux, de la Lekoumou, du Niari, de la Cuvette Ouest, du Kouilou n'etait pas déjà suffisant pour qu'ils concoctent de nouveaux plans d'assassinats, d'extermination et de génocide des enfants du Congo qui n'aspirent qu'au bien-être. Les méchants resteront méchants, ils sont condamnés d'avance à l'image de Monsieur Sassou Nguesso et ses sbires qui racontent à tout bout de champ que sous Lissouba, c'est lui Sassou qui vous a sauvé la vie en vous faisant fuir au Gabon, puis en France?
Monsieur le Président, le Peuple tout entier est derrière vous. Il vous suit. Le mal du Congo, c'est bien entendu Sassou. Je regrette et je prie pour ces congolais qui n'ont encore rien compris , parce que l'argent les a obnubilés, les a aveuglés. Quant à moi, je ne pleure pas. Parce que si je pleure pour n'avoir pas vu la lune, mes larmes m'empêcheront de voir le soleil. Vous comprenez?
Courage et persévérance, Monsieur le Président Mathisa DZON.
A bientôt.

Monsieur Bakoubano. Le 28 février 2008.
Commentaire n° 46 posté par Bakoubano il y a 3 jours à 11h41
Jerome MN,
ça me fais juste plaisir de constater qu'un bon nombre de congolais capable de reflechir sont fortemen attaché à l'idée de changer notre pays.ça montre que les congolais ont des cranes mais les digirigeant ns ont tjrs empêché de prendre l'avenir de notre pays en main et de lui inspirer un vrai soufle de changement.
Par contre Arreton de repondre a okouesse surtou kil ns dis pas ki est son candidat,c'est légitime d'etr opposant mais c'est tou simplemt grave et illégitime de ne pas avoir une conviction politiq.la notre il le connai.Ne le repondez plus et on parlera des choses plus importantes pr notre pays.Il ns perd du tps mais le congo en a deja assez perdu depuis 49ans kil est independt.
Alternance:c'est vraie que j'ai parlé du tourisme mais je n'en parlerai jamais assez vu la gravité de la chose.
Ce secteur fait travailler près d'1 million de person en egypte,et avec tou le patrimoine naturel que le congo possède, il y a plein de chose à faire ds ce secteur pr redorer l'image de notre pays.S'avez vs kil y a des cours d'eau au congo (dont une ki est la loufoulakari) d'où on peu voir des caïmons ouvrir leur geule du haut d'un pont.C'est juste impréssionan,mais le congo n'accorde aucun crédit à ses merveilles,et il n'y a pas 50 endroits au monde ki ont ces cadeaux de la nature mais ns on l'a,et c'est tout une industrie kon refuse simplemen d'exploiter malgré les retombé economique, regarder le kenya,même le senegal ki n'a que du desert attire plus de touriste que le congo...Que mr Dzon me lise et prenne ceci on compte.
Par contre il ya une qst ki me tarrode, que jaimerai poser à tt le monde: Ns somme à un peu plu de 4mois de l'échéance electorale.Pensez vou qu'il sera possible d'avoir des elections juste et équitable...?qu'est ce que Mr dzon compte faire pour garantir cela?

xoxo
Commentaire n° 47 posté par xoxo il y a 3 jours à 10h43
Chers amis bonjour,

Permettez moi d'intervenir ce matin dans ce blog pour vous conseiller d'arrêter de repondre à Monsieur OKOUESSE qui refuse de débattre scientifiquement sinon que de prendre plaisir à proférer des allégations sans fondement ni justification à l'égard du Président DZON.

Le temps c'est de l'argent, suscitant un débat objectif sur le Pacte Présidentiel, sur les initiatives de notre candidat par rapport aux enjeux qui se pointe à l'horizon et par rapport à la marche du pays. Je me rends compte que par rapport à cette distration de M. OKOUESSE, le président ne dialogue plus avec le public, donc l'objectif de ce blog est détourné.

Souvenez vous chers amis, que le camp en face n'a plus de sommeil dès lors la candidature de DZON a été confirmée. Aujourd'hui la peur se multiplit encore dans ce camp avec l'unité de l'opposition à travers le "Front Uni de l'opposition Congolaise". Cette stratégie de l'oppostion inquiète d'avantage le royaume de MPILA. Voilà pourquoi il est entrain de rafistolé les alliances même contre nature pour chercher à résister; malheuresement les fondements de l'édifice sont devenus fragiles, les mûrs du labyrinthe sont lézardés, la peur contamine tout le monde au risque de commetre l'irréparable.En cas d'une forte tempête, je vous rassure que cet édifice s'écroulera.

Enfin pour terminer mes propos, chers compatriotes, congolaise et congolais, comme l'a dit le Président américain BARACK OBAMA "l'heure de vérité a sonné et le moment est venu de prendre notre à venir en main et de bâtir les fondations d'une prospérité durable", cette exhortation de OBAMA trouve sa substance dans la vision de l'alternance et du changement du Président DZON. Voilà pourquoi, je vous invite tous de donner votre ticket gagant au Président Mathias DZON pour l'entrée du CONGO dans une ère nouvelle et prospère.
Commentaire n° 48 posté par Jérôme MN il y a 3 jours à 09h52
MESO MA KOKO, MBISSI NA NDOUNDA.
MAIS VRAIMENT... VOUS ETES FORTS LES GARS. JE CONSTATE QUE CE BLOG EST BIEN FREQUENTE.

RDC
Commentaire n° 49 posté par RDC il y a 3 jours à 03h27
icon_biggrin.gif

Partager cette page

Repost 0
Published by

Profil

  • DZON MATHIAS
  • Mathias Dzon, économiste de formation, Président de l'ARD et premier secrétaire de l'UPRN
  • Mathias Dzon, économiste de formation, Président de l'ARD et premier secrétaire de l'UPRN

Recherche

Archives

Articles Récents

Liens