Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Bonjour Mr le Président moi personellement je n'ai pas de question mais je veut apporté quelques critiques sur la maniere de faire certaines choses et par la meme ocasion donneé ma contribution écrite.
Moi je crois que pour batre une méilleur campagne il faut se préparé connaitre l'adversaire ses points forts et faibles.
Aujourd'hui la mobilisation des militants de brazza ne suffis pas il faut aussi batre campagne dans l'interieur du pays je suis du département de la sangha j'ai fait une étude sur l'électorat du boss au niveau de brazza il existe une structure basée à l'OCH Mougali 3 qui compte aujourd'hui plus de 600 adhérents sans moyens de bord elle est diriger par Mr KEMA Fredy.
Il etait pour but d'élargir la stuture mais par manque de moyens et de motivation nous nous sommes arreté là.
Je suis un agent de la banque centrale de l'agence de ouesso récruté par le président Ndzon j'ai cette capacité de retourné la situation et d'apporter une grande participation j'ai des éléments que j'ai préparer pour la pré campagne je vous jure que j'ai des éléments qui poeuvent retourné la situation.
je veut etre associer dans cette campagne qui serras pour moi un grand pas dans ma jeunne carriere politique.
si cela vous intéressent voici mes coordonnées et numéros de téléphones
637-64-78 414-46-18 
Commentaire n° 82 posté par zezock tresor le 04/02/2009 à 19h45
Merci mon Ami Asta de ton message plein d´amour et d´humilité.

La meilleure question est maintenant de savoir ce que moi et toi qui avons compri cela, nous pouvons faire de concret pour aider M. Dzon dans sa démarche?

émettons des idées qui peuvent aboutir à des actions concrètes.

La seule compétence qui a valu le poste de Maire de Brazzavile à Hugues c´est le fait d´avoir honoré Ninelle Nguesso par un mariage blanc. Donc le peuple ne s´attendait à rien de lui sauf son banquier.

Voici ce que je propose: Nous qui sommes un peu avancés dans notre compréhension, nous devons des multiplicateurs auprès des jeunes dans nos quartiers: C´est à dire nous devenons les portes paroles des hommes politiques charismatiques comme Dzon pour évangeliser les autres à travers des séminaires d´informations, distribution des brochures d´infos dans l´espoir d´organiser ensemble des actions PACIFIQUES.

N´oublions pas que NDENGUET a recu une mission claire de Sassou: Trouver une raison pour disqualifier DZON à tout prix.

Donc la virgilence est de l´ordre de jour. RIEN ne devrait s´organiser sous la tutelle de DZON. Sinon, c´est la mort de notre démocratie.

Nous devons transmettre un méssage clair à Sassou et NDENGUET: Messieurs, n´ayez pas peur, personne ne touchera à la paix de ce pays mais à votre départ!

Au plaisir de te relire mon ami
Bernard Andomola


 
Commentaire n° 83 posté par Bernard Andomola le 04/02/2009 à 15h55

Merci M. Dzon pour votre reponse.
Dans votre discours adresse a la convention, vous parlez brievement de l'effet de la crise economique mondiale sur l'economie de notre pays. Si vous gagnez en 2009, quelles sont les mesures que vous prendriez pour proteger l'economie congolaise?

Commentaire n° 84 posté par Roland mangouti le 04/02/2009 à 15h33
Salut Bernard, je suis d'accord avec toi, personnellement je gagne bien ma vie et n’attends rien de l’élection de M. DZON,mais le peuple souffre et il compte sur DZON pour le sortir de cette misère. La ville est boueuse et Hugues est dépassée, donc mon soutien à DZON est fait pour l’intérêt du pays. Je ne peux pas me lever un matin pour allez manifester tout seul et me faire zigouiller par El sas, ’il faut un leader charismatique qui canalise les choses et fixe le programme d'actions et la stratégie à utiliser. Le peuple a faim il ne se lèvera pas sans un message fort d’un leader, DZON a crée l’électrochoc depuis le 25 janvier et on sent le pouvoir devenir nerveux, c’est un bon signe, DZON devait profiter de cet élan pour accentuer la pression. De Talas à makélékelé, les gens commencent à imaginer Août 2009 sans DSN. Alors DZON doit prendre ses responsabilités et réaliser l’espoir suscité.

Asta
Commentaire n° 85 posté par Asta le 04/02/2009 à 13h52
Asta,

votre message caractérise EXACTEMENT ce que moi, personnellement je reproche à nous le peuple congolais. L´inaction, le fait de croire qu´il y a que les autres qui doivent tout resoudre, tout faire pour que les choses avancent. Nous ne sommes là que pour critiquer, juger et au pire injurier ceux qui peuvent prendre des initiatives pour avancer.

M. Dzon c´est vrai est un président d´un parti politique mais pour le moment au niveau national, il n´est qu´un simple candidat au meme titre que les autres y compris Sassou.

Actuellement c´est Sassou qui détient le pouvoir du peuple et il refuse d´organiser les élèctions libres et transparentes. Dans ce cas le peuple congolais devrait le suspecter de vouloir confisquer ce pouvoir et marcher par leur déssus. En ce moment il revient au peuple SOUVERAIN de s´organiser et entreprendre des actions concrètes pour contraindre Sassou à respecter la constitution de la République et organiser des élèctions libres et transparentes.

En sa qualité de Candidat cette mission ne revient plus à M. Dzon. Faute de quoi il va donner gratuitement à Sassou les raisons de le disqualifier comme cela elle la mission qu´il vient de confier à Denguet.

Le peuple c´est toi, c´est moi et nous TOUS. Il s´agit de notre pouvoir. Si le peuple congolais reste indifférent face aux manoeuvres de Sassou. Je ne pense pas qu´il soit du devoir de Dzon seul à entreprendre des actions pour contraindre Sassou à quoi que ce soit.

Je te renvois la question: Qu´est ce que tu entends faire ? en ta qualité du citoyen congolais ? Il s´agit de ton pouvoir que Sassou veut confisquer à vie ? YO OLOBI NINI?

Nombreux sont ceux qui pensent qu´il s´agit d´une histoire de Dzon qui veut ravir le pouvoir de Sassou. C´est mal vu ca!! Sassou n´a pas de pouvoir, il s´agit du pouvoir du peuple. Et Dzon s´interesse et parle avec le peuple souverain et non avec Sassou.

Il  y a meme certains qui vont jusqu´à dire: Vous allez pleurer et souffrir si Dzon perd des élèctions. Ceux là n´ont rien compri.
Dzon a une profession qui lui fait gagner bien sa vie tout comme moi aussi et tant d´autres intellectuels qui le soutiennent.
Donc rien ne changera le cours de nos vies si Sassou venait à gagner les élèctions grace à l´achat des consciences. D´autant que personne de nous n´est pret à aller faire la courbette chez ce vampire.

Mais notre soucis c´est le peuple et je vous le dis en vérité!! C´est la situation désastreuse du pays qui nous interpelle à se sacrifier et vouloir méner ce combat pour sortir le peuple de cette économie VAUDOU à la Sassou.

Mais un tel combat ne peut donner des fruits qu´avec le soutien du peuple.

On ne peut pas rentrer dans la maison d´une personne vouloir l´aider sans que ce dernier ne s´y implique....



Merci et au plaisir de te relire
Bernard Andomola.
Commentaire n° 86 posté par Bernard Andomola le 04/02/2009 à 13h21
Bonjour M. le Président,

Je reste dans l'attente de votre programme d'actions pour contraindre le Pouvoir de Brazzaville à accepter un dialogue avec l'opposition, en vue de l'organisation des élections libres et transparentes. Si cela ne s'arrête que sur ce blog, je crains que nous passions du temps à rêver, car DSN ne changera pas de position tant qu'il ne verra pas une mobilisation en face. Vous avez actuellement le vent en poupe auprès des populations, car elles estiment que vous êtes le seul à pouvoir vaincre l'homme de Mpila. Alors qu'attendez-vous pour avancer, nous sommes déjà en février et rien ne laisse présager que DSN changera de position. Si c'est mission impossible y a qu'a dire au peuple de ne pas trop se faire d'illusions. Ne décevez pas les espoirs placés en vous, car des gens prennent des risques en vous soutenant publiquement, au risque de leur vie. Nous venons d’avoir un exemple concret sur la nature du pouvoir de BZV avec l’assassinat de notre frère feu Bruno.

Asta
Commentaire n° 87 posté par Asta le 04/02/2009 à 11h46
Tata Mapassa,

ce nom que vous aviez pri comme pseudos est pourtant source de bonheur, paix, sagesse et solidarité. Il suffit juste de l´enrichir d´un petit peu d´intelligence et honnetete pour se faire valoriser d´avantage.

Lorsque vous choisisez de calmonier sur des personnes que vous ne connaissez apparement que de nom, alors Monsieur  cela ne vous honore pas.

Heuresement que M. Dzon par son amour du peuple prend cela avec humour, car l´homme etant animé par la soif d´éclaircir ses compatriotes.

Ne devient pas leader quiconque le désire. Il y a des gens qui sont nés pour diriger et assurer de très hautes responsabilités, ceux là se reconnaissent par leur charisme. Ces personnalités sont les plus isolés de ce monde, tout le monde leur lance à la fois les pierres et les fleurs. Et par leur esprit reponsable, ils assument meme les erreurs des autres. Car le plainte n´occupe aucune place dans leur vocabulaire.

De l´autre coté vous aviez des gens qui sont nés pour etre dirigés. On les reconnait  par leur vocabulaire rempli des mots comme plainte, accusation, injure,demande permanent d´assistance, manque d´autocritique et d´esprit de responsabilité. Ils ont toujours un coupable à leurs malheurs.

Alors Papa Mapassa, le congo a maintenant où jamais besoin des ses filles et fils charismatiques qui peuvent se sacrifier et prendre le destin de notre peuple en mains.

Toi apparement tu n´as jamais volé(que DIEU soit loué), alors si pour toi seul un congolais qui n´a jamais volé doit se présenter aux élèctions présidentielles, je me demande pourqoui s´abstiens tu? Devons nous comprendre ton geste comme étant un manque du Charisme? Si c´est le cas mon ami, pourquoi ne pas soutenir ceux là qui ont ce charisme, d´autant qu´ils ne sont pas nombreux?

Merci et au plaisir de te relire
Bernard Andomola




Commentaire n° 88 posté par Bernard Andomola le 03/02/2009 à 21h29

Tata Mapassa,
ne nous insultons pas ici s'il vous plait, on a bien compris votre message.
Mais franchement apportez des solutions pour que le Congo ne tombe plus entre les mains de ces soit disant voleur la!
 Comme ils sont tous des voleurs moi je choisi le voleur qui pense aux pauvres, mon voleur c'est Mathias Dzon et vous papa Mapassa, c'est qui votre voleur bien-aime?

Oh, les congolais savent seulement se plaindre....disent que c'est le pouvoir dupeuple, mais prenons nos responsabilites..que de plainte.

-Premier pas, je ne me plainds plus;

-Second, Je choisi mon voleur parmis tous les voleurs declares pour la presidentielle, ou je m'abstiens ( donc pas de remarque ridicule a la Ngoka ou a la Tata Mapassa) et je ne confonds pas politique et religion (comme la soeur Clarisse)..merci Mr Andomola en passant.

Ps: Obama est un exemple, mais je ne pense pas que nos voleurs s'identient a lui. Tata Mapassa tu es assez grands pour comprendre que ces noms la sont nes de l'agitation des militants. Pas de quoi en faire une remarque car celle ci devient decadante et on ne vous prends pas au serieux.

Pour le reste dites ce que vous voulez...je veux rester poli avec tous , mais respectons Mathias Dzon qui nous a humblement invite a dialoguer avec lui sur ce blog qui n 'est pas un insultoire.

Robin des bois.

Commentaire n° 89 posté par Robin des Bois le 03/02/2009 à 18h45
décidement le congo a la malchance de se faire diriger par des voleurs.

Sassou l´actuel président est un grand voleur, la plupart des candidats ne sont que des ex-voleurs dans certains ministères.

Alors on fait comment ? qui va finalement liberer ce pays de tous ces voleurs?

Les gens veulent salir le nom d´obama en qualifiant certains candidat d´obama national. Mais Obama n´a jamais volé dans un ministère aux USA.

Tata mapassa
Commentaire n° 90 posté par tata mapassa le 03/02/2009 à 16h21
Bonjour Monsieur le President.
Depuis hier nous avons appris la mort de Bruno Ossebi. Je ne sais pas si vous connaissez bien le jeune homme, mais c'est quelqu'un qui avait beaucoup de cran et qui genait beaucoup le pouvoir de brazzaville.
L'origine de sa mort un incendie due a la defection d'un appareil menager pour certains et un assassinat pour d'autre. Je considere que nous sommes dans un pays de droit et que des enquetes seront ouvertes. Mais quand j'ouvre les yeux je me rnds compte que la justice est corrompue au Congo. Que faire?
Avant que j'aille plus loin, je veux que vous sachiez monsieur le president que depuis l'incident du siege de votre parti, j'ai le sentiment que le pouvoir en ai pour quelquechose et par la suite voudra creer la confusion totale entre tout le monde. L'incendie chez Toungamanie benjamin en parallele avec celui de Bruno ausii titille les esprit, mais etant donne qu'il est en France j'invite se monsieur a nous publier le rapport de police pour savoir si oui ou non cet incendie est d'origine criminelle.
Voyez monsieur le President, Sassou le vicieux peut utiliser n'importe quoi pour vous nuir. Faites attention, s'il vous plait! Redoubler de vigilence et Dieu saura vous epauler.

Merci, monsieur le President.
Herve Ikounga.
Commentaire n° 91 posté par Herve Ikounga le 03/02/2009 à 14h21


Chère compatriote Clarisse,

nous sommes très content que vous soyez devenue une si grande croyante Mais retenez  qu´il y a bien de nombreux congolais qui l´ont été avant vous. Et si ces personnes n´expriment pas leur tendence réligieuese sur ce blog, c´est parcequ´ils sont conscient que M. Dzon veut débattre politique avec le peuple congolais et non la réligion.

La Politique n´étant pas une réligion, il serait moins sérieux et injuste de vouloir confondre les sujets sur le blog de l´autre. L´état est laique et respecte chaque citoyen avec ses croyances.

À mon avis il serait plus sage de créer votre blog à caractère réligieux et inviter les congolais à venir s´échanger avec vous. Si M. Dzon est interessé il viendra vous joindre sur votre blog réligieux. 

Cela permettra aux congolais de s´échanger dans un esprit laique avec le candidat M. Dzon.

Merci de bien vouloir tenir compte de mon humble avis

Bernard Andomola 

Commentaire n° 92 posté par Bernard Andomola le 02/02/2009 à 18h15
Commentaire n° 93 posté par Clarisse Akouala le 02/02/2009 à 09h52
A vous qui m'honorez en faisant de ce blog, votre espace de débat.
 
Merci chers amis pour l'intérêt que vous accordez à ce blog. Je voudrais rappeler à tous que l'idée de créer ce blog tient au souci de donner la parole, d'écouter et de dialoguer avec tous ceux qui disposent de ce moyen de communication et qui n'ont pas forcement le temps de me voir. Je suis persuadé que c'est par le débat d'idée que nous arriverons à faire avancer notre pays. Mais ce dialogue aussi contradictoire soit-il, doit cependant être constructif. Alors chers amis, ne soyez donc pas surpris que je m'abstienne des débats qui ne nous avancent pas dans notre lutte politique.
 
Après lecture des différentes interventions, je constate que certains de nos compatriotes se posent encore la question de savoir ce que j'ai fais en qualité de ministre des finances et même de directeur de la BEAC pour le Congo. D'autres voudraient savoir ce qu'il en est de mes rapports avec certaines personnalités étrangères,  ce que je pense pour l'emploi des jeunes, de la situation de nos compatriotes de mobilité réduite, mal voyant ou mal entendant.
 
Pour commencer, je dirais que le programme de mes déplacements sera rendu public dans les jours avenirs, mais ce programme pourrait être modifié. Pour ce qui est de la diaspora, je vous donne rendez  très prochainement et j'aurai l'occasion de vous découvrir pour certains et de confirmer ce que je pense de vous pour d'autres.
 
Pour ce qui est de mon passage au ministère des finances et de l'économie, je rappelle à tous qu'au sortir de la guerre, j'ai personnellement essayé  de donner une impulsion pour l'amélioration des conditions de vie des congolais et ce, à travers un programme de cent jours, dit "programme de retour à la vie". L'objectif étant de redonner la vie aux quartiers désertés et nul ne conteste que  ce programme a permis le retour à la vie dans la capitale congolaise. Après cette phase, j'ai initié  un deuxième programme dont les objectifs étaient:
-    Le rétablissement des fondements économiques, financières, sociales nationales;
-    La mise en fonctionnement du système éducatif et sanitaire.
Personne ne peut aujourd'hui contester les résultats de cette deuxième phase de mon programme en tant que ministre des finances. Nous avons dans cette phase conclut un premier programme post conflit puis un deuxième avec les institutions de bretton woods.
Pour ceux qui le peuvent, allez lire le programme intérimaire post conflit, vous comprendrez que contrairement à ce que l'on vous fait croire, le document stratégique de lutte contre la pauvreté tient sa source là.
Les étudiants, les élèves  et les parents savent que l'école avait repris en moins d'une année.
Je tiens également à signaler qu'au terme de cette deuxième phase, j'ai proposé un troisième programme tri annuel pourtant accepté mais pas exécuté comme prévu, d'ailleurs j y reviendrai largement pendant la campagne électorale.
 
Chers amis, vous devrez comprendre que la BEAC est une institution inter-état, les décisions relatives à son fonctionnement sont prises en conseil d'administration et autres organes de gestion. Le directeur national ne fait qu'appliquer et veiller à l'application des mesures prises par les instances dirigeantes. Pour le respect que j'ai pour cette institution et de toutes les personnes que j'ai connues dans cette institution, permettez moi de ne pas revenir à mes contributions personnelles dans cette Banque.
 
S'agissant de l'emploi des jeunes et de la situation de nos compatriotes vivant avec un handicap, les propositions 31 et 32 du pacte présidentiel traduisent bien ma vision sur ces questions. Chers amis, le pacte présidentiel est mis à votre disposition, prenez le temps de le lire, vous trouverez peut être des réponses à certaines de vos questions.
 
Pour ce qui est de mes rapports avec les personnalités étrangères dont vous citez les noms, je ne pense pas qu'il soit utile de m'étaler sur ce point. Je pense que les congolais ont besoin de savoir l'alternative que je propose et non l'étendue de mon carnet d'adresse.
 
J'espère que vous suivez régulièrement l'évolution de la situation nationale, que vous priez pour notre ami Bruno.
J'ai pris l'engagement de ne pas céder aux menaces et intimidations du pouvoir que je me garde de citer ici mais que vous pouvez lire ailleurs et je tiendrai ma parole. Je vous demande donc simplement une plus grande mobilisation pour faire échec au plan de celui qui se prend pour la réincarnation de machiavel.
 
 
C'était un condensé, mais j'espère que vous trouverez chacun une réponse à ses interrogations.
Merci et à bientôt.

MD
Commentaire n° 96 posté par DZON MATHIAS le 02/02/2009 à 07h49
M. Ngoka,
la sagesse et l´intelligence d´un individu ne se caractérisent pas seulement dans le rapport de force mais aussi et surtout dans sa capacité à s´accorder avec les autres et humblement s´excuser et se replier.

Ainsi mon cher ami si mes propos t´ont semblés devenir des injures, je les retire. Il n´y a rien de personnel contre toi.

Cet exemple est une bonne lecon que tu voudras s´il te plait apprendre à sassou.

Il doit reconnaitre qu´il a détruit notre pays et le peuple ne veut plus de lui. C´est pas une histoire de Dzon. C´est le resultat que la gestion de Sassou présente qui pousse le peuple à le détester.

Comment veut tu vivre dans un pays où seul les parents, amis et connaissances du président sont riches.

Sassou devrait s´humilier, demander pardon au peuple et s´en aller. Cela l´honorera. Il ne doit pas attendre que le prostata le pousse à aller mourrir en exil au maroc et etre enterré avec les morts arabes.

Pour le moment il semble avoir choisi le rapport de force en achetant des armes et entretenir des cobras privés à Edou qui viendront tirer sur les popualtions civiles en cas de son échec.

Jusque quand pourras t il tenir tete a l´histoire? Le temps est infini. Il peut régner 60 ans dans un esprit de force sur un peuple MAIS sa fin est programmé et connu. Dès que ces moments de fin viendront ni toi ni Okemba, ni Edgard et moins encore les vautours qui le poussent aujourd´hui à se maintenir au pouvoir de force,personne ne sera plus avec lui.

Humblement Sassou devrait reconnaitre son incompétence et remercier le peuple en suite s´en aller.

Vous tous, personne ne s´ensoucit de son sort à la fin du temps. Ce qui vous interesse c´est qu´il reste là pour garantir vos interets. 

Nombreux sont des incapables qui n´ont pas pu reussir leurs vies de leur propres efforts et n´ont vu un autre moyen que d´aller lécher le cul et faire la courbette dans le clan Ngueso pour survivre. Meme en France, aux USA et ailleurs à l´étragnger nombreux des congolais ont déjà craqué, bourrés des dettes, chomage. Ils ne savent plus à quel bon DIEU s´adresse, alors chacun se débrouille à faire des projets bidons et espére faire la connaissance d´un membre du clan Nguesso pour rentrer au pays et gagner sa vie à la pompe.

Tous ces gens veulent que Sassou reste au pouvoir. Pas parcequ´il sont convaincu de ses resultats mais parcequ´ils veulent juste garder leurs avantages.

Je suis persuadé que tu un intellectuel de ce genre.

Ca c´est pas rendre service à notre pays.  

Sinon comment comprendre le refus d´organiser des débats ouverts avec l´opposition et former une commission indépendante pour les élèctions.

Si Sassou aime le peuple et si il conscient de son bon travail. Toutes ces revendications ne devront en aucun cas l´embeter.

Ce qui l´importe c´est le pouvoir et non le peuple. Ca c ést injuste.

Quand je regarde certains jeunes ministres prendrent la parole pour raconter des histoires pour défendre Sassou, j´ai pitié de voir comment une intélligence humaine peut etre prise en otage pour le bien matériel.

Pitié!!!

Dans l´espoir de vous relire
Bernard Andomola 
Commentaire n° 97 posté par Bernard Andomola le 01/02/2009 à 12h18
Monsieur Président,
Je n'ai aucune question à poser,car je connaitrais sans doute la réponse.Mes seules encouragements devraient vous suffir pour vaincre aux prochaines élections. Mr Sassou avait échoué lamentablement au 1ére élection,et il perdera à l'heure ,vue son impopularité au vu et su de tous.Au lecteur qui vous demandait le bilan au ministère,je lui dirai qu'il n'a pas été du tout négatif.On sortait de la guerre et vous avez accepter de servir le pays avec votre coalition,et quand les choses n'ont pas marché comme vous souhaitiez,vous avez tiré votre épingle du jeu,Un signe de grande responsabilité.Ce n'est pas un seul ministre qui changerait le sort d'un pays dans son developpement.C'est beaucoup dommage que je ne pourrais dans les lieux pour apporter ma contribution. Bon Travail et du courage:::
Commentaire n° 98 posté par Fueni le 31/01/2009 à 23h20
Cher(e)s compatriotes,

J'ai ete plus que navre par la lecture des propos plus que desobligeant de certains d'entre vous envers d'autres. Je crois important de rappeler a tous une des valeurs sacro-sainte de notre culture africaine et congolaise: le respect mutuel. Il serait tant de debattre des problemes auxquels notre pays fait face, non des attaques personnelles de chacun. Je ne vois pas comment le fait d'insulter un tel ou un tel resoud les problemes d'insalubrite generalisee dans le pays,  le manque d'acces a l'eau, a la crise du personnel de sante, a la degradation de notre systeme educatif, a l'inflation sur nos marches, au chomage qui touche pres de 60% de notre population, a l'insecurite, a la corruption, tant de maux que nous vons ici l'opportunite de non seulement de debattre, mais egalement d'analyser  pour qu'en resortent des recommendations si pas des solutions pour le benefice non pas seulement de M. Dzon, mais aussi de l'ensemble de ceux qui ont l'ambition de demain diriger notre pays. Il serait judicieux pour chacun d'evaluer ce qui a ete fait ou pas jusqu'alors sur le terrain, et de revenir sur cet espace pour apporter un commentaire critique et constructif sur le projet soumis par M. Dzon a l'ensemble du peuple congolais.

A Monsieur Dzon: au vu des nombreuses preoccupations actuelles, quelle est dans votre programme la place du pool? Qu'envisagez vous de faire pour nos populations sinistrees? Quelles mesures de rehabilitation avez vous en vue pour notre region?
Commentaire n° 99 posté par Roland Mangouti le 31/01/2009 à 20h43
Mr Mangouti,

La région, a besoin d'être pacifiée et réhabilitée pour qu'elle retrouve la place qui est la sienne dans le tissu national.
 
En plus de l'attention particulière dont elle doit faire l'objet en raison du calvaire qui a été imposé, elle bénéficiera bien sûr de la nouvelle politique de la décentralisation et de la gestion de nos départements telle que précisée dans le pacte présidentiel.
 
Dans le pacte présidentiel, la question de la gestion et du développement de nos régions est abordée dans les grandes lignes dans la proposition 11. Je rappelle qu'il s'agit des grandes lignes desquelles sortiront des réformes importantes, c'est d'ailleurs pour cette raison que j'en appelle à toutes les bonnes volontés et à toutes les compétences pour qu'ensemble nous débattions de ces réformes, que nous prenions des mesures et posons des actes utiles pour reconstruire le pays et qu' ENSEMBLE NOUS CHANGEONS LE CONGO.

Mais je n'oublie pas  qu'il y a dans notre pays, une région, celle du pool qui vit depuis une dizaine d'années, une situation dramatique et nécessite une attention particulière. De ce fait, s'il ya des actions à poser très rapidement pour que cette région reprenne l'activité, cela ne doit pas à mon avis figurer dans le programme.
La première solution à la situation du pool mon cher ami, c'est le départ de Sassou, qui entretient dans cette région, un climat de non paix, de  non guerre et d'insécurité totale. Le résultat c'est que les populations qui ne peuvent pas dans ces conditions reprendre les activités normales et ce n’est non pas seulement la région du pool mais tout le pays qui subit le coup.

Nous parlons des populations qui depuis une décennie vivent  au quotidien les affres du pouvoir et même peut être plus que d'autres. Je pense qu'il ne faut pas  se servir de cette douleur et leur faire des promesses en l'air, mais plutôt aller à leur écoute pour mieux prendre en compte leurs besoins.
Cher ami, j'ai comme l'impression que ceux qui parlent du pool ne mesurent  pas assez bien l'étendue du désastre, ils ne s'imaginent pas qu'il ya dans les localités de cette région, où des centaines d'enfants et dont certains sont  aujourd'hui adultes mais qui depuis 10 ans n'ont pas été à l'école. Mais comment allons-nous réparer cette injustice?
Ce qu'il faut donc pour le pool, ce n'est pas simplement les promesses d'un candidat mais une grande réflexion pour essayer d'apporter des réponses aux problèmes cruciaux que posent les 10 ans de la guerre du pool.
 
Merci cher ami Roland Mangouti et à bientôt.

Réponse de DZON MATHIAS le 02/02/2009 à 19h09
M. Dzon

Je n'ai toujours pas de réponses, par rapport à mes deux questions posées.

Merci
Commentaire n° 100 posté par joel Makaya le 31/01/2009 à 10h31

Commentaires

M. Andoloma

juste pour vous dire qu'il faut respecter les compatriotes qui ne sont pas de votre avis. Les injures ne construisent pas un pays, et ne rendent pas un candidat plus fort, au contraire. Donc faisons attention et surtout faisons un efforts, peu importe nos sensibilités politiques, de respecter l'avis de l'autre. le congo nous appartiens tous, et nous tous, chacun dans son horizon cherche des eclaircissement quant á la gestion de notre etat. Et ces éclaircissements ne concernent pas seulement à mon point de vue, sassou seul, mais tous nos hommes politiques, car chacun d'eux a géré le pays selon le ministère qu'il ou elle a eu à occuper. reconnaitre sa ou ses responsabilités face au peuple, fait signe de grandeur démocratique, mais enlever la paille dans l'oeil de l'autre sans enlever la poutre qui se trouve dans son propre oeil, fait signe de bassesse démocratique et le peuple à horreur de cela.
Au plaisir de te lire

Ngoka
Commentaire n° 101 posté par Ngoka le 31/01/2009 à 00h25
M. Dzon

Juste deux questions:
Pouvez vous nous dresser votre bilan, quand vous étiez à la tête du ministère des finances?
Qu'est ce qui vous a empeché de "reinventer le congo" (s'il faut vous citer), quand aviez fait partie du gouvernement entre 1997 et 2002?

Merci de me répondre

joel Makaya
Commentaire n° 102 posté par joel le 31/01/2009 à 00h19

M. Dzon

Est ce que vous prévoyez de publier votre Agenda des événements tant au noveau national qu´à l´étranger ? De sorte à ce que les compatriotes de la diapora et au pays viennent de plus en plus à votre écoute et repartir comme des multiplicateurs.
La volonté de libérer le peuple congolais de ce système destructivf et pousser son maitre à la retraite est énorme. à vous de savoir l´exploiter.

Un congolais normal qui n´a aucun interet dans le système actuel, ne le soutient pas non plus. Et ces congolais sont nombreux. Que DIEU vous benisse et vous protège!!!

Nous n´avons pas des kalashnikovs mais nous sommes conscients qu´on ne chasse pas le diable par le diable.

La stratégie de Sassou est pourtant bien connu de tous: Jouer à la victime le jour et pincer fort la nuit. voir la fameuse stratégie dite de "Je dormais pour moi". qui a couté cher au Professeur Lissouba et entrain le peuple dans l´obscurité la plus sombre de son histoire.

Face à cette stratégie il faut une intélligence pacifiqúe, une sagesse et une patience. 

J´espère que vous etes bien conscients que notre combat est un combat du long terme. Observez et faites des long calculs.

Merci de préter oreilles à mon humble avis
Bernard Andomola

Commentaire n° 103 posté par Bernard Andomola le 30/01/2009 à 21h56

Monsieur DZON,
Dans le menu quotidien des conseils, il faut de temps à autre sortir de ce carcan pour écouter d'autres frères qui ont peut être des idées contraires pour mieux cheminer. Lors de vos passages en France essayer d'élargir votre horizon car beaucoup des frères, des grands réservoirs d'idées sont prêts à vous aider sans aucune contre partie. le travail d'un candidat c'est aussi de se rapprocher de ceux qu'il ne connait, de mettre en scène des nouvelles têtes. Oui, il faut êttre ce chasseur de tête si l'on veut bien changer le Congo.
Après cet incendie d'origine criminelle, il est beaucoup plus qu'urgent d'être vigilant dans toutes vosentreprises.
La prochaine sortie nous vous attendons en terre I'Mpoh.

Commentaire n° 104 posté par LEMPOUROU le 30/01/2009 à 20h26
Monsieur le Président, je tiens à vous féliciter pour votre courage politique et votre démarche objective quant à votre analyse de la situation actuelle du pays et les pistes de solutions que vous proposez dans le Pacte Présidentiel.
Par ailleurs, j'apprécie votre stratégie qui consiste à s'attaquer aux vrais problèmes de la population qu'aux provocations et injures. Voici mes propositions :
- Vulgarisation au maximum du Pacte Présidentiel dans tous les départements du pays comme prévu.
- Former des équipes bien rôdées pour expliquer ce pacte dans les langues vernaculaires
- Organisation des Focus sur le Pacte, en ciblant les différentes couches sociales.
- Maintenir un discours au delà des clivages ethniques et régionalistes
- Que la justice sociale et le respect de la dignité de l'être humain soient au centre de votre discours.

Questions?
1- de Sarkozy et Obama qui vous inspire beaucoup?
2- Quelles sont vos relations avec les lobbies Français, le Président Sarkozy, le Président Omar BONGO ONDIMBA et le Président Edouardo Do Santos?
3- Avez vous attiré l'attention de l'ambassade de chine et de la Corée pour les achats des armes de guerres que vous décriez?
4- Quelle vision aviez vous pour l'agriculture et l'élevage au Congo
5- Quelle sera votre stratégie en matière de pêche maritime et continentale.
6- Quelle place occupe concrètement les personnes handicapées et vulnérables dans votre projet de société.
7- Que dites vous de la lutte contre l'immigration et la prostitution au Congo.

Merci d'avance pour vos réponses.
Commentaire n° 105 posté par Jérôme M.N le 30/01/2009 à 20h01

1.Quel bilan faite vous de vos passages en tant que ministre de finance et directeur de La BEAC?
2.Quel est est votre politique sur l'emploi pour le conglais une fois elu?

Commentaire n° 106 posté par Elende Albert Gilbert le 30/01/2009 à 14h27
Mr Elende, veuillez vous référer aux cent propositions du Pacte présidentiel.
 
Merci.
Réponse de DZON MATHIAS le 02/02/2009 à 19h06

Bonjour Mr Dzon

Merci pour votre réponse et à bientôt pour la suite de nos discussions.

J.M. Nianga 

Commentaire n° 107 posté par J.M. Nianga le 30/01/2009 à 14h21

Partager cette page

Repost 0
Published by

Profil

  • DZON MATHIAS
  • Mathias Dzon, économiste de formation, Président de l'ARD et premier secrétaire de l'UPRN
  • Mathias Dzon, économiste de formation, Président de l'ARD et premier secrétaire de l'UPRN

Recherche

Archives

Articles Récents

Liens