Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Merci de vos diverses interventions. Je tiens à souligner que je lis l’ensemble de celles-ci, positives ou négatives à mon égard. Aucune censure n’est faite sur ce blog qui est en effet un espace ouvert à tous les congolais et pas seulement à mes partisans.

Je vous demande simplement de vous respecter les uns et les autres, et de débattre  en ayant ce même respect de l’opinion d’autrui.

Je ne prends pas les congolais pour des « cons », je vous respecte trop pour vous manquer de respect et d’estime.

La question de mon ancienne fonction de ministre des finances reviendra encore et encore. Je n’ai pas été aveugle, ni sourd à la souffrance des congolais. J’ai essayé de changer les choses, mais je n’étais pas le capitaine du navire qui lui ne m’a pas laissé le temps, ni les mains libres pour agir.

Pourquoi donc ne suis-je pas resté au ministère plus longtemps puisque comme vous le pensez je faisais la politique de Sassou ?

Posez-vous donc les bonnes questions et même si je sens la haine à mon égard par le ton blessant de certains intervenants, je la comprends. Mais l’important aujourd’hui c’est que je me lève pour vous et non contre vous pour un Congo meilleur.

Je me lève et je vous dis aidez- moi à vous aider.

Je suis conscient que sans Vous, Congolais, je ne suis et ne serai rien dans le paysage politique de notre pays. Je vous demande de vous unir à moi et qu’ensemble nous changions les choses.

 
--------------------------------------------------------------------------------

 

Pour ce qui est de mes rapports avec le président Sassou, je vous dirai simplement que nous nous sommes rapprochés en tant que acteurs et partenaires politiques. Ce n'était pas une décision personnelle mais celle de tout un parti. Nous avons travaillé ensemble dans le cadre d'un partenariat politique. Nous avons eu des désaccords (sur lesquels j'aurai l'occasion de revenir pendant la campagne) et nos chemins ce sont séparés.
Le fait que nos chemins se soient croisés un moment donné ne crée aucune relation particulière. Je n'ai jamais été au PCT avec lui, bien au contraire au cours de ma longue vie militante, nous nous sommes surtout trouvés face à face, je n'ai rien de commun avec lui, les compatriotes  qui ne le comprennent pas encore font erreur et j'espère qu'ils auront la réponse à leurs questions pendant cette campagne électorale qui s'annonce.

 
En espérant avoir répondu à vos préoccupations, merci et à bientôt.

Partager cette page

Repost 0
Published by

Profil

  • DZON MATHIAS
  • Mathias Dzon, économiste de formation, Président de l'ARD et premier secrétaire de l'UPRN
  • Mathias Dzon, économiste de formation, Président de l'ARD et premier secrétaire de l'UPRN

Recherche

Archives

Articles Récents

Liens